L'éternel indécis

09 octobre 2019

Découvrir l'Islande

L'Islande a été fondée il y a plus de 1 000 ans à l'époque viking et a été peuplée par une population mixte nordique et celtique. Le règlement précoce, composé principalement de marins et d'aventuriers norvégiens, a favorisé de nouvelles excursions au Groenland et sur les côtes de l'Amérique du Nord (que les Nordiques appelaient Vinland). Malgré son isolement physique à quelque 800 km de l'Écosse - son voisin le plus proche d'Europe -, l'Islande est restée tout au long de son histoire une partie intégrante de la civilisation européenne. Les sagas islandaises, qui relatent pour la plupart des épisodes héroïques qui se sont déroulés au moment de l'installation de l'île, comptent parmi les plus belles réalisations littéraires du Moyen Âge, reflétant une perspective européenne tout en commémorant l'histoire et les coutumes d'un peuple très éloigné de centres continentaux de commerce et de culture. La capitale, Reykjavík («Baie de Smokes»), est le site de la première ferme de l’île et est une ville prospère, Beau d'aspect et cosmopolite. Akureyri, sur la côte centre-nord; Hafnarfjördhur, sur la côte sud-ouest; et Selfoss, dans les basses terres du sud. L’Islande est un pays scandinave, la plus ancienne démocratie du monde mais moderne à presque tous les égards. Cependant, contrairement à la plupart des pays européens, il est ethniquement homogène, à tel point que les chercheurs en génétique ont utilisé ses habitants pour étudier les troubles héréditaires et développer des traitements pour de nombreuses maladies. Bien que de plus en plus intégrés dans le courant européen, les Islandais veillent à préserver leurs traditions, leurs coutumes et leur langue. Par exemple, de nombreux Islandais croient toujours aux elfes, aux trolls et à d’autres personnages du paysage mythique du passé nordique, alors que même les Islandais vivant dans les villes ont une vision de leur pays comme une terre pastorale, selon les termes du prix Nobel. auteur primé Halldór Laxness, des écueils se tenant au pied des montagnes ou s'abritant sur le versant sud d'une crête, chacun avec un petit ruisseau traversant le champ natal, une terre marécageuse au-delà et une rivière traversant en douceur le marais. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de ce séminaire entreprise en Islande.

Posté par duraph à 09:51 - Permalien [#]


25 juillet 2019

Garibaldi

Nous devons maintenant considérer que la période qui touche à sa fin est presque la dernière étape de notre résurrection nationale, et nous préparons à terminer dignement la merveilleux dessin des élus de vingt générations, dont l’achèvement La Providence a réservé pour cet âge heureux. Oui, jeunes hommes, l’Italie vous doit un engagement qui a mérité l’apparence de plause de l'univers. Vous avez vaincu et vous vaincrez encore, parce que vous sont préparés à la tactique qui décide du destin des batailles. Tu n'es pas indigne le les hommes qui sont entrés dans les rangs d'une phalange macédonienne, et qui ont soutenu non vain avec les fiers conquérants de l'Asie. À cette merveilleuse page de notre pays l'histoire sera encore plus glorieuse, et l'esclave montrera enfin à ses frères libres une épée aiguisée forgée dans les liens de ses chaînes. Aux armes, alors à vous tous! vous tous! Et les oppresseurs et les puissants doivent disparaître comme de la poussière. Vous aussi, les femmes, rejetez tous les lâches de votre em-  bretelles; ils ne vous donneront que des lâches pour enfants, et vous qui êtes les filles  du pays de la beauté doit porter des enfants qui sont nobles et courageux. Laissez doctrerie timide-  naires quittent parmi nous pour porter leur servilité et leurs peurs misérables ailleurs  où. Ce peuple est son propre maître. Il souhaite être le frère d'autres peuples,  mais regarder l'insolent avec un regard fier, ne pas ramper devant eux implorant  sa propre liberté. Il ne suivra plus la trace des hommes dont le cœur est  faute. Non! Non! Non!  La Providence a présenté l'Italie à Victor Emmanuel. Chaque Italien devrait se rallier  autour de lui. À côté de Victor Emmanuel, toutes les querelles doivent être oubliées, toutes  rancune partent. Une fois de plus, je répète mon cri de guerre: «Aux armes, à tous, à vous tous!  Mars 1861, ne trouve pas un million d'Italiens dans les bras, puis hélas pour la liberté, hélas  pour la vie de l'Italie. Ah non, loin de moi une pensée que je déteste comme un poison.  Mars 1861, ou si besoin est Février, nous retrouverons tous à notre poste - Italiens de  latafimi, Palerme, Ancône, le Volturno, Castelfidardo et Isernia, et avec nous  chaque homme de ce pays qui n'est ni un lâche ni un esclave. Laissez-nous tous nous rassembler autour de la  glorieux héros de Palestro et donner le dernier coup à l'édifice en ruine de la tyrannie.  Recevez donc mes braves jeunes volontaires, à la conclusion honorée de dix bataillons  tles, un mot d'adieu de ma part.  Je prononce ce mot avec la plus profonde affection et du plus profond de mon cœur.  Aujourd'hui, je suis obligé de prendre ma retraite, mais pour quelques jours seulement. L'heure de la bataille trouvera  moi encore avec vous, aux côtés des champions de la liberté italienne. Que ceux qui ne  se tourner vers leurs maisons qui sont appelés par les devoirs impératifs qu'ils doivent à leurs  familles, et ceux qui par leurs blessures glorieuses ont mérité le crédit de leur  pays. Ceux-ci, effectivement, serviront l'Italie chez eux par leurs avocats, par  aspect des cicatrices qui ornent leurs jeunes fronts. En dehors de ceux-ci, que tous les autres  Il reste des gardes pour garder nos glorieuses bannières. Nous nous reverrons dans peu de temps pour  marcher ensemble pour la rédemption de nos frères qui sont toujours des esclaves de la  étranger. Nous nous retrouverons dans peu de temps pour marcher vers de nouveaux triomphes. Pour plus d'informations, allez sur le site de l'organisation du séminaire entreprise en Corse et retrouvez toutes les infos.

Posté par duraph à 16:01 - Permalien [#]

La fin du Venezuela

Buste du héros national, le rebelle José Leonardo Chirinos, État de Falcón, Venezuela. Chavez vu par l’opposition. Au Venezuela « noir’ et ‘chaviste » sont considérés comme pratiquement synonymes. Le jeune Orlando Figuera, brûlé vif dans un quartier chic de Caracas par une extrême droite insurgée que les médias internationaux ont qualifiée de « révolte populaire contre la dictature ». Pourtant, le racisme est un sujet tabou au Venezuela. Les journalistes qui prennent leur billet pour Caracas y travaillent en étroite collaboration avec des journalistes locaux bien établis, qui sont majoritairement issus de milieux privilégiés et d’organisations de médias d’opposition très partisanes. Des journalistes m’ont avoué n’avoir fait que copier/coller des articles provenant de sources d’information locales partisanes comme El Universal et El Nacional. J’ai compté la fréquence avec laquelle les sept journaux de mon échantillon présentent les chavistes et les groupes d’opposition comme des foules ou des gangs intrinsèquement violents a été comptée. Ce propriétaire terrien volubile affirme avoir vu toute la scène, qui s’est déroulée autour d’un puits de ferraille, près d’un talus de ronces. Sa version des faits n’a pas changé : ce jour de juin 2009, Asia Bibi, fâchée contre des paysannes qui refusaient de partager avec elle leur verre d’eau, a blasphémé. «Nous l’avons confondue devant les villageois et elle a reconnu les faits», raconte-t-il. De son côté, Asia Bibi maintiendra qu’on l’a traînée de force et battue dans la rue, non loin de la porte bleu délavé de sa maison, vide aujourd’hui car «maudite». Un qualificatif dont tous les villageois rencontrés affublent la chrétienne. «Il y avait des gens qui voulaient la tuer et ne pas la remettre à la justice, mais nous avons préféré suivre la loi. Aujourd’hui, nous regrettons de ne pas avoir rendu justice de nos propres mains», soupire Mohammed Idriss. Car depuis l’annonce de l’acquittement d’Asia Bibi, «le mauvais sort nous poursuit», peste Fatma, une femme sans âge drapée dans un châle mauve, qui demande qu’on ne cite pas son vrai prénom. Fous de rage, des habitants d’Ittan Wali ont participé à des marches violentes et ont brûlé une voiture de police.

Posté par duraph à 07:41 - Permalien [#]

20 mai 2019

Ma découverte des vins italiens

En France, nous sommes tellement centrés sur nos vignobles que nous avons souvent tendance à écarter les vins étrangers. Au point d'oublier que nous ne sommes pas le premier producteur de vins du monde. Cet honneur revient en fait à l'Italie, et n'est pas récent puisque les Grecs l'avait baptisée Œnotria : la terre du vin. Répartie sur 800000 ha environ, la vigne y est présente dans toutes les régions et offre une large palette de vins. De retour d'un cours d'oenologie où j'ai redécouvert certains de ses meilleurs vins, j'ai eu envie de vous présenter mes coups de coeur italiens. Les deux régions les plus riches en vins de qualité sont le Piémont (barolo, barbaresco, asti spumante) et la Toscane (chianti classico, vino nobile di montepulciano et brunello di montalcino). La renommée de ces vins de garde ne doit cependant pas occulter les bouteilles à boire jeunes : le valpolicella, par exemple (un rouge léger et fruité), ou les blancs parfumés du Frioul. Deux vins m'ont particulièrement marqué lors de cette dégustation : l’aglianico del vulture et le barbera d'alba. Le premier, subtil et de garde, est produit dans la région de Basilicate et c'est l'un des meilleurs rouges du sud de la péninsule. Le second est cependant de loin mon coup de coeur du moment. Le barbera d'alba est un vin rouge né au sud du Piémont, riche et dense. Il se marie bien avec les cannellonis et les lasagnes, avec les fromages de type raschera mais aussi avec des viandes rouges. Il peut être conservé 4 ou 5 ans et doit être servi chambré. Le barbera d’asti est du même type. Le dolcetto d'alba (cépage dolcetto), autre rouge piémontais, est issu d’un vignoble assez vaste au terroir de qualité. Coloré, aromatique (fruité) et souple, il est à boire jeune et accompagne très bien des viandes blanches, des volailles mais également des viandes rouges grillées ou des fromages pas trop relevés comme le murazzano. Voilà pour ma liste du moment. Il y a évidemment beaucoup d'autres vins italiens qui méritent d'être dégustés, et cette liste est loin d'être exhaustive. Mais même si vous ne devez retenir aucun nom de cet article, retenez au moins ceci. Les vins italiens n'ont rien à envier aux vins français. Et si vous en voulez la preuve, il vous suffit d'y goûter ! Retrouvez plus d'informations sur l'organisateur de ce de cours d'œnologie.

vin7 (5)

Posté par duraph à 11:29 - Permalien [#]

17 mai 2019

La Californie détruit Bayer

Un jury californien a accordé lundi plus de 2 milliards de dollars à un couple qui avait prétendu que le destructeur Roundup à base de glyphosate de Bayer AG avait provoqué leur cancer. Le montant élevé des dommages-intérêts punitifs sera probablement réduit du fait des arrêts de la Cour suprême des États-Unis qui limitent le ratio entre dommages-intérêts punitifs et dommages-intérêts à 9: 1. Le jury a accordé un total de 2 milliards de dollars en dommages-intérêts punitifs et 55 millions de dollars en dommages-intérêts compensatoires. C'était le troisième verdict consécutif du jury américain contre la société dans le cadre d'un litige concernant le produit chimique, que Bayer avait acquis dans le cadre de son achat de 63 milliards de dollars de Monsanto l'année dernière. Les deux autres verdicts de jury ont également été rendus en Californie, l'un devant un tribunal d'État et l'autre devant un tribunal fédéral. Le jury de la cour supérieure du comté d'Alameda à Oakland a déclaré lundi que la société était responsable des plaignants Alva et du lymphome non hodgkinien d'Alberta Pilliod, a déclaré une porte-parole du couple. Il a accordé 18 millions de dollars de dommages-intérêts compensatoires et un milliard de dollars à Alva Pilliod, ainsi que 37 millions de dollars de dommages-intérêts compensatoires et un milliard de dollars à son épouse, Alberta Pilliod. Le jury a conclu que Roundup avait été conçu de manière défectueuse, que la société n'avait pas averti du risque de cancer de l'herbicide et que la société avait agi avec négligence. Le géant allemand de la chimie fait face à plus de 13 400 poursuites américaines pour le prétendu risque de cancer de l'herbicide. Le prochain procès devant jury dans le litige sur le glyphosate est prévu pour le mois d'août devant un tribunal de l'État du Missouri, la première fois qu'un jury extérieur à la Californie entendra une affaire Roundup. Le procès aura lieu dans le comté de St. Louis, où se trouve l'ancien siège de Monsanto. Bayer a déclaré lundi dans une déclaration qu'il était déçu du verdict et qu'il ferait appel. Un porte-parole a qualifié la décision du jury de "excessive et injustifiable". La société a déclaré qu'Alva et Alberta Pilliod avaient depuis longtemps des maladies reconnues comme des facteurs de risque substantiels du lymphome non hodgkinien. "Le contraste entre le verdict d'aujourd'hui et la conclusion de la US Environmental Protection Agency selon laquelle" les utilisations actuellement enregistrées du glyphosate ne présentent aucun risque pour la santé publique "ne pourrait pas être plus frappant", a déclaré Bayer. Selon Bayer, des décennies d'études menées par la société et des scientifiques indépendants ont montré que le glyphosate et le Roundup étaient sans danger pour l'utilisation humaine. Bayer signale également que plusieurs organismes de réglementation du monde entier ont découvert que le glyphosate n'était pas cancérogène pour l'homme. Brent Wisner, avocat des Pilliods, a déclaré lors d'une conférence de presse à la suite du verdict que Bayer devait assumer la responsabilité de son produit. "Monsanto n'arrête pas de nier que cela cause le cancer et ces deux braves gens sont victimes de cette supercherie", a déclaré Wisner, aux côtés du couple californien, âgé de 70 ans. Alberta Pilliod a demandé à Bayer d'ajouter une étiquette d'avertissement à Roundup, affirmant qu'elle et son mari n'auraient pas utilisé le produit si ce dernier l'avait averti du risque de cancer. «Nous luttons contre le cancer depuis plus de neuf ans maintenant et nous ne pouvons rien faire de ce que nous voulions faire. Nous en avons vraiment mal à Monsanto », a déclaré Pilliod. Les deux verdicts antérieurs rendus par des jurés contre Bayer dans le cadre de procès Roundup aux États-Unis ont provoqué de fortes baisses des actions de Bayer. En août 2018, un jury d'une cour d'État de San Francisco a alloué 289 millions de dollars à un jardinier californien, concluant que les agents de désherbants à base de glyphosate de Monsanto étaient à l'origine d'un cancer. Ce montant a par la suite été réduit à 78 millions de dollars et est en appel. En mars, un jury fédéral à San Francisco a octroyé 80 millions de dollars à un autre homme de Californie après avoir découvert que le Roundup avait provoqué son cancer. La société a également déclaré qu'elle ferait appel de cette décision. Adam Zimmerman, professeur de droit à la Loyola Law School de Los Angeles, a déclaré lundi qu'il était trop tôt pour spéculer sur un éventuel règlement du litige par Bayer. «Les questions juridiques soulevées en appel dans les deux affaires précédentes informeront en fin de compte le déroulement de ce litige», a déclaré Zimmerman. Il reste également à voir comment les jurés d'autres régions du pays réagissent aux preuves lors des procès à venir, a-t-il déclaré. Les actionnaires ont reproché à la direction générale de la société de s'occuper de l'acquisition de Monsanto et du litige dont elle avait hérité, qui a effacé environ 30 milliards d'euros de la valeur marchande de Bayer depuis le premier verdict du jury. Les Pilliods allèguent que l'utilisation régulière du Roundup sur leur propriété entre 1975 et 2011 les a amenés à développer des cancers du système lymphatique. Ils ont déposé leur plainte en 2017 après avoir reçu un diagnostic de cancer en 2011 et 2015, respectivement. Les deux d'entre eux sont actuellement en rémission, mais leur procès avait été accéléré en raison du risque de rechute et de l'espérance de vie potentiellement courte. Les plaignants dans le litige allèguent que Monsanto est au courant du risque de cancer de l'herbicide depuis des décennies, mais n'a pas averti les consommateurs et a plutôt tenté d'influencer les scientifiques et les organismes de réglementation pour obtenir une évaluation favorable de ses produits. Bayer nie ces allégations. Les poursuites judiciaires reposent en grande partie sur une conclusion de 2015 du groupe de cancérologie de l'Organisation mondiale de la Santé, qui a classé le glyphosate comme «probablement cancérogène pour l'homme». Une enquête menée par Reuters en 2017 a révélé que le Centre international de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la Santé avait rejeté et supprimé les résultats "non cancérogènes" qui contredisaient sa conclusion finale selon laquelle le produit chimique est probablement cause du cancer. L'EPA des États-Unis, l'Agence européenne des produits chimiques et d'autres organismes de réglementation ont découvert que le glyphosate n'était probablement pas cancérogène pour l'homme.

Posté par duraph à 10:22 - Permalien [#]


25 mars 2019

Insolite: en avion de chasse

Je pense qu'il sera très difficile de trouver une activité insolite après celle que je viens de réaliser. La semaine dernière, j'ai en effet réalisé un vol en avion de chasse. Rien que ça ! :-) Ça s'est passé dans le ciel et c'était tout simplement fabuleux. Pourtant, quand j'ai relaté cette expérience, j'ai été très surpris de la réaction de certains de mes collègues : ils ne comprenaient tout simplement pas comment j'avais pu investir autant d'argent (parce que oui, ce n'est pas donné, comme vous pouvez vous en douter) dans une expérience aussi courte. J'avoue que je n'ai pas su quoi leur répondre sur le moment. J'y ai pas mal réfléchi, et en fait, je crois qu'eux et moi avons une vision du monde si différente qu'il aurait été impossible de nous comprendre, même si j'avais essayé de le leur expliquer durant des heures. Il est vrai que j'aurais pu utiliser cet argent pour m'offrir un nouvel écran plat, comme certains me l'ont fait remarquer. Mais vous savez quoi ? Je n'en ai pas besoin. J'ai déjà tout ce qu'il me faut de ce côté, merci. Ce dont j'ai vraiment besoin, c'est d'adrénaline, de moments forts et uniques. Tout le temps passé devant son téléviseur est du temps qui ne marque pas, voyez-vous. La demi-heure que j'ai passée là-haut restera en revanche gravée dans ma mémoire jusqu'à mon dernier souffle ! Voilà à quoi cela se résume, au fond : à une question de choix. Vit-on pour avoir le meilleur confort possible ou pour se faire des souvenirs inoubliables ? Personnellement, j'ai fait un choix il y a de ça quelques années et je m'y tiendrai jusqu'au bout. Et peu importe que certains me jugent irresponsable ; pour moi, c'est le fait de passer à côté de sa vie qui est irresponsable. Pour ceux que ça intéresse, je mets en lien le site par lequel je suis passé pour ce vol en avion de chasse. L'expérience est clairement à déconseiller aux âmes sensibles : mais pour les autres, foncez ! C'est une chose à vivre au moins une fois dans sa vie ! Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du site internet sur ce de baptême en avion de chasse qui est très bien rédigé sur ce thème.

Posté par duraph à 14:31 - Permalien [#]

18 mars 2019

Philippot se lance sur le Brexit

Florian Philippot, fondateur du parti Les Patriotes, était de passage à Salon, samedi, pour dédicacer son livre Frexit: UE : en sortir pour s'en sortir. Nous l'avons rencontré. De quoi est-il question dans votre livre ? Florian Philippot : C'est un ouvrage très concret, très accessible, où chapitre par chapitre j'aborde un thème, comme l'emploi, le pouvoir d'achat, l'écologie, l'immigration... À chaque fois j'explique pourquoi il faut absolument que nous quittions l'Union européenne. Pour retrouver ainsi la possibilité de protéger les Français et rebâtir une démocratie digne de ce nom. Dans le premier chapitre, j'explique les raisons politiques de mon départ et la création des Patriotes. Vous n'y épargnez pas Marine Le Pen... F.P. : Je dis des choses politiques qui, probablement, leur déplaisent, comme le fait qu'ils aient abandonné l'idée de la sortie de l'Union européenne alors que nous, chez Les Patriotes, on est très clairs là-dessus. Ils ont aussi fait revenir des personnes très radicales, ce qui fait qu'aujourd'hui ils sont concentrés sur les migrants et qu'ils ne parlent plus d'autre chose. Mais je ne suis pas dans le règlement de compte pour autant. La sortie de l'Union européenne, justement. Est-ce une idée toujours porteuse à l'heure où des Britanniques qui se sont prononcés pour le Brexit aimeraient bien faire marche arrière ? F.P. : Il n'y a pas de regrets au Royaume-Uni. Globalement, les sondages sont stables. Il se trouve que le Royaume-Uni aujourd'hui a plus de croissance que la France, a un chômage à 4 %... Oui mais les Britanniques ne sont pas encore sortis de l'UE... F.P. : Oui mais la perspective fait qu'ils devraient être en train de s'effondrer avec tout ce qu'on dit comme horreur sur le Brexit. Les salaires sont en train d'augmenter, l'immigration est en train de baisser. Il y a pire comme apocalypse. Donc je pense que le Brexit se passe bien. À la fin ils vont sortir et ils seront libres de faire leurs lois. Oui mais la France, elle, a la monnaie unique, ce qui ne faciliterait pas les choses... F.P. : C'est vrai que c'est une sortie de plus à faire, mais il n'y a rien d'apocalyptique là-dedans. Il faut rebâtir une nouvelle monnaie nationale, mais je dirais que, pour la France, c'est une des raisons de plus d'en sortir. Ce n'est sans doute pas facile de trouver sa place entre les différents candidats qui se disent souverainistes. N'y a-t-il pas trop de monde dans cette partie de l'échiquier politique ? F.P. : Je m'adresse à des gens qui viennent de partout. Je suis ni de gauche, ni de droite, je suis au-dessus des partis. Moi au moins je suis clair sur la sortie ou non de l'Union européenne. J'essaie d'animer un mouvement capable de parler de tous les sujets, sans être focalisé sur les seules questions d'immigration.

Posté par duraph à 08:40 - Permalien [#]

22 janvier 2019

Cela chauffe dans le ciel Syrien

Une rencontre rapprochée entre un F-22, deux Su-25 et un Su-35S s'est produite en Syrie il y a quelques semaines. Cependant, beaucoup de choses à propos de l'incident restent à expliquer. CENTCOM: "Il n'y a aucune vérité à cette allégation." Le 23 novembre 2017, plusieurs médias russes ont rapporté un incident impliquant un F-22 américain et un avion russe survolant la Syrie à l'ouest de l'Euphrate. Certains détails de la rencontre rapprochée ont été dévoilés par le porte-parole du ministère de la Défense russe, le major Le général Igor Konashenkov, qui a décrit l'épisode "comme un autre exemple de tentative d'avion américaine pour empêcher les forces russes de mener des frappes contre l'Etat islamique", selon RT. Selon le récit russe, un Su-35S russe aurait été brouillé après qu'un F-22 américain eut interféré avec deux Su-25 qui étaient en train de bombarder une cible d'un État islamique. Voici la nouvelle version de Spoutnik: «Un chasseur américain de F-22 a activement empêché la paire russe d’avions d’attaque Su-25 de mener une mission de combat visant à détruire le fief de Daesh à le 23 novembre, la banlieue de la ville de Mayadin dans l'espace aérien au-dessus de la rive ouest de l'Euphrate. L'appareil F-22 a tiré des fusées éclairantes et libéré les boucliers de frein avec des manœuvres permanentes, imitant une bataille aérienne. " Au même moment, il [le major-général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense] a déclaré qu '«après l'apparition d'un chasseur Su-35S multifonctionnel et super-maniable, le chasseur américain a stoppé des manœuvres dangereuses et s'est précipité pour se rendre dans l'espace aérien irakien. ” Beaucoup de choses doivent encore être expliquées rendant l'histoire vraiment difficile à croire: la raison pour laquelle le F-22 volait seul n’est pas claire (très probablement un autre Raptor était à proximité); pourquoi le jet furtif a-t-il largué des fusées éclairantes et effectué de lourdes manœuvres (en l'absence d'un contact radio direct, le pilote américain tentait-il d'attirer l'attention des pilotes russes par une signalisation non conventionnelle)? La mission F-22 était-elle une «démonstration de force»? Quelles sont les règles d'engagement en place en Syrie? étaient Y a-t-il d'autres avions de la coalition à proximité? Où? Ont-ils pris part à l'action? comment un Su-35 brouillé de la base aérienne de Hmeymim a-t-il pu chasser le F-22? Le Flanker a-t-il atteint la zone à temps pour persuader le Raptor de partir? Mise à jour le 10 décembre, 06h53 GMT: nous venons de recevoir un courrier électronique de CENTCOM CJTF OIR PAO avec leur version de l'incident allégué qui nie et démystifie les affirmations du MoD russe: Il n'y a pas de vérité à cette allégation. Selon nos carnets de vol du 23 novembre 2017, cet incident présumé n'aurait pas eu lieu et aucun aéronef de la Coalition n'aurait traversé la rivière sans avoir préalablement résolu les conflits avec les Russes via la ligne téléphonique de déconfliction mise en place à cette fin. Il est à noter que le 23 novembre 2017, il y a eu environ neuf cas où des avions de combat russes sont passés du côté est de l'Euphrate dans l'espace aérien de la Coalition sans utiliser d'abord le téléphone de déconfliction. Cette activité aléatoire et non professionnelle a placé Coalition et Russie le personnel navigant en danger, ainsi que la capacité de la coalition à soutenir les forces terrestres partenaires dans la région. Toute affirmation selon laquelle la coalition protégerait Daech ou empêcherait une frappe contre Daesh est complètement fausse. Nous les frappons partout où ils se trouvent. Ce que nous pouvons vous dire, c'est que nous résolvons activement les conflits aériens en Syrie avec les Russes pour assurer la défaite durable de Daesh dans la région. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires du SDF, tout comme nous continuerons à résoudre les conflits avec les Russes pour de futures frappes de la coalition contre des cibles de Daech en Syrie. Quoi qu'il en soit, l'épisode (présumé) rappelle l'incident qui s'est produit le 18 juin 2017, lorsqu'un Super Hornet F / A-18E appartenant au VFA-87 «Golden Warriors» et piloté par le lieutenant-colonel Cmdr. Michael «Mob» Tremel », a abattu un monteur Su-22 de l'armée de l'air arabe syrienne près de la ville de Resafa (à 40 km au sud-ouest de Raqqa, en Syrie), après que l'avion d'attaque au sol pro-Assad de l'armée de l'air syrienne ait bombardé la Coalition. positions amicales du SDF. dans le communiqué officiel publié par la Coalition à propos de l'incident déclaré par la force opérationnelle interarmées, «La mission de la coalition est de vaincre l'Etat islamique en Irak et en Syrie. La Coalition ne cherche pas à combattre le régime syrien, ni les forces russes ou favorables au régime, mais n'hésitera pas à défendre les forces des partenaires de la Coalition de toute menace. "Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du site sur cette expérience de baptême en MiG29 qui est très bien rédigé sur ce thème.

Posté par duraph à 14:54 - Permalien [#]

08 janvier 2019

Ces albanais qui sauvèrent des juifs

La mosquée de Golders Green qui a ouvert récemment dans un quartier juif de Londres, a annoncé son intention d'accueillir une exposition mettant en scène des Musulmans qui ont sauvé des Juifs pendant l'Holocauste, rapporte The Jewish News. L'exposition, préparée avec l'aide du musée de la Shoah, Yad Vashem en Israël, aura lieu début 2019. Les visiteurs pourront découvrir au travers des oeuvres, les musulmans albanais qui ont caché et protégé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que l'Albanie était sous contrôle fasciste. Le rabbin Natan Levy, chef des opérations du groupe interconfessionnel Faith Forums for London, qui agit pour rassembler les communautés religieuses, aide notamment la mosquée à organiser l'événement. "L’exposition est un puissant rappel que pendant la période la plus sombre de l'histoire juive, la communauté musulmane d’Albanie est l’une des rares à avoir agi lorsque les nazis ont tenté d’éradiquer ses voisins Juifs," a-il déclaré à The Jewish News. "Il est également extrêmement important de rappeler que les communautés juives et musulmanes se sont toujours soutenues et continueront de le faire. En passant plus de temps ensemble, en cherchant à comprendre nos points communs et à apprécier nos différences, nous pouvons constituer un front uni contre la haine," a-t-il poursuivi. Certains fidèles juifs s'étaient opposés à l’ouverture de la mosquée en 2017, craignant des actes xénophobes et antisémites. Les Albanais ont sauvé environ 2.000 Juifs pendant la Shoah. Un Juif vivant en Albanie pendant la Seconde Guerre mondiale avait dix fois plus de chances d’être sauvé qu'en Lituanie ou en Pologne. Les Albanais ont aussi protégé des centaines de réfugiés juifs qui s’étaient enfuis d’Allemagne, d’Autriche ou de Grèce.

Posté par duraph à 08:26 - Permalien [#]

25 octobre 2018

Séminaire du cinéma à Londres

Un peu ennuyé de votre cinéma local? Que diriez-vous d'attraper votre film préféré dans un bar ou un pub de Londres? Il existe une tendance croissante à Londres: un pub ou un bar se transforme pour la nuit en un club de cinéma secret diffusant des classiques cultes et des films modernes sur un écran afin que vous puissiez profiter d'une bonne pinte de bière pour laver votre pop-corn. C'est une alternative intime et bonne à l'écran multiplex. J'étais avec ma copine un soir à Clapham après un très bon repas avec des amis au restaurant Tsunami Sushi. Nous avons décidé de prendre un bonnet de nuit rapide pour terminer une belle soirée et nous nous sommes dirigés vers le pub Belle Vue près de Clapham Common. C'était un dimanche soir, vers 20 heures, et nous avons été agréablement surpris lorsque nous avons trébuché à travers la porte. S'attendant à l'ambiance de pub standard du chat, des rires et des pintes étant tirés, nous avons été accueillis par ce qui semblait être un club de cinéma secret! Les gens ont été transpercés sur un grand écran en regardant le film culte de Top Gun. Pas un mot ne fut prononcé alors que les gens tenaient une pinte de bière dans une main et plongeaient dans leur pop-corn avec leur droite! Nous avons été époustouflés par cet événement cool que nous avons eu par hasard. Après avoir parlé au gérant du bar, je me suis rendu compte que c'était une nouvelle tendance qui déferlait sur Londres, où les pubs et les bars se transformaient pour une nuit en cinéma. Afin de donner un peu de fraîcheur au monde des pubs et des bars, ils se tournent vers des soirées cinéma dans les bars. C'est une idée fantastique et ajoute une nouvelle tournure à aller à votre pub local. Les soirées cinématographiques aux pubs de Londres peuvent varier, mais la plupart des films présentent des films classiques culte que vous n'avez pas vus depuis des années, mais qui vous font sourire. C'est une excellente occasion de sortir avec vos amis et de vous réunir pour rire en regardant un film dans un espace unique et intime. Pour moi, il combine deux grands amours, le cinéma et la bière! Après ma première expérience au cinéma dans un bar londonien, j'avais envie de plus. J'ai fait quelques recherches sur Internet et y ai découvert plusieurs autres bars londoniens qui organisaient des soirées cinéma. Le prochain que j'ai vérifié était le Roxy à London Bridge. C'est un bar vraiment cool qui sert également de projection au cinéma. Ils présentent toutes sortes de films indépendants ainsi que des classiques cultes. Il y a un écran fantastique à l'arrière du bar avec des canapés et des fauteuils pour vous permettre de vous asseoir tout en regardant le film. Ils servent de la nourriture et des boissons pendant que vous regardez le film, donc c'est vraiment un endroit fantastique pour regarder un film à Londres. Une autre soirée de cinéma fantastique dans un bar de Londres que j'ai trouvée était au Grand Union à Brixton. Ce bar possède l'un des meilleurs brasseries-jardins de Londres et organise des soirées cinéma dans le jardin tout au long du printemps et de l'été. Ils ont un grand écran dans le café en plein air, vous pouvez donc vous asseoir dehors et regarder des films, profitant du temps chaud tout en sirotant un cocktail pendant que le film sort. C'est l'une de mes soirées cinéma préférées dans un bar londonien. Ils produisent des films cultes, alors attendez-vous des films comme Cool Runnings, Top Gun, Scream et Taxi Driver. Ces soirées cinéma dans les cafés londoniens surgissent un peu partout à Londres, alors surveillez bien les soirées cinématographiques dans les bars de Londres et faites-moi savoir si vous les trouvez! Davantage d'information sur ce séminaire entreprise à Londres en cliquant sur le site web de l'organisateur.

Posté par duraph à 10:44 - Permalien [#]